Bonne nouvelle Actionurgente (bonne nouvelle) : Russie. Kholjiguit Sanakoulov et son fils, Cherzod Sanakoulov renvoyés dans leur pays de résidence après avoir risqué l’extradition

Informations complémentaires sur l’AU 60/14, EUR 46/026/2014, 14 avril 2014 Kholjiguit Sanakoulov et son fils, Cherzod Sanakoulov, sont rentrés sans encombre aux Pays-Bas après avoir été libérés d’un centre de détention provisoire de Moscou (Russie). Kholjiguit Sanakoulov, 64 ans, et son fils, Cherzod Sanakoulov, 31 ans, ont été libérés le 20 mars et ont pu regagner leur domicile aux Pays-Bas le lendemain. Tous deux sont reconnus comme réfugiés et vivent aux Pays-Bas. Ils ont été arrêtés à l’aéroport Domodedovo (Moscou) le 8 mars, à leur arrivée des Pays-Bas. Ils risquaient d’être extradés vers leur pays d’origine, l’Ouzbékistan, où ils auraient pu subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Kholjiguit et Cherzod Sanakoulov ont quitté l’Ouzbékistan en 2006, après avoir appris qu’ils faisaient l’objet de poursuites pénales pour fraude et détournement de fonds. Ils pensent que cette affaire a été forgée de toutes pièces. Craignant pour leur vie et leur liberté, ils ont gagné le Kazakhstan. En 2007, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (Nations unies) à Almaty les a reconnus comme réfugiés. Ces deux hommes ont été réinstallés aux Pays-Bas l’année suivante. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la première mise à jour de l’AU 60/14. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/EUR46/021/2014/fr. Informations complémentaires sur l’AU 60/14, EUR 46/026/2014, 14 avril (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.