Bonne nouvelle Egypte. Libération d’Abdallah Elshamy après 10 mois de détention

Informations complémentaires sur l’AU 101/14, MDE 12/035/2014, 19 juin 2014 Abdallah Elshamy, journaliste de la section arabe d’Al Jazeera, a été libéré après avoir été détenu sans inculpation pendant 10 mois. Abdallah Elshamy a été libéré dans la nuit du 17 juin, après avoir été transféré d’une prison de sécurité maximale au poste de police n° 1 de Nasr City, au Caire. Le procureur général a annoncé qu’il avait ordonné la libération de ce journaliste pour raisons médicales car son état de santé s’était fortement détérioré à la suite d’une longue grève de la faim. Il a également ordonné la libération de 23 autres détenus pour le même motif. Après avoir recouvré sa liberté, Abdallah Elshamy a retrouvé sa famille, qui l’attendait devant le poste de police. Il a indiqué à des journalistes qu’il était reconnaissant envers toutes les personnes qui avaient fait campagne en faveur de sa libération. On ignore s’il fera l’objet d’une information judiciaire plus approfondie. Cependant, son avocat a expliqué à Amnesty International que le procureur chargé de l’affaire avait établi qu’Abdallah Elshamy n’avait assisté au sit-in de Rabaa al Adawiya qu’en sa qualité de journaliste et que le procureur général en avait été informé. Il a précisé qu’il avait formé cinq recours contre la détention de son client et que le ministère public avait accepté le 14 juin sa dernière requête, présentée deux jours auparavant. Toutefois, il a fait remarquer que cette requête s’appuyait sur le fait qu’Abdallah Elshamy n’avait pas participé au sit-in qu’il couvrait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.