Bonne nouvelle Egypte. Libération de Adly al Qazzaz, père d’un assistant de Mohamed Morsi

Informations complémentaires sur l’AU 300/13, MDE 12/039/2014, 2 juillet 2014 Adly al Qazzaz a été libéré tôt dans la matinée du 25 juin dernier au bout de huit mois de détention. Il a fait deux infarctus pendant son incarcération et a dû se faire opérer du cœur. Le parquet a ordonné la libération d’Adly al Qazzaz pour des « raisons humanitaires », selon une déclaration officielle publiée dans la presse égyptienne. Cet homme est actuellement à l’hôpital d’Al Nile Badrawy au Caire, où il a subi un pontage coronarien. Il semble qu’il n’ait pas été libéré sous condition et il n’a pas dû verser de caution. On ignore si le parquet poursuivra l’enquête à son sujet. Ses proches ont remercié les membres et partisans d’Amnesty International pour être passés à l’action en sa faveur. Adly al Qazzaz a été arrêté tôt le matin du 24 octobre 2013 à son domicile, au Caire, par des agents des forces de sécurité armés. Cet homme est le père de Khaled al Qazzaz, un des assistants du président égyptien déchu Mohamed Morsi, détenu depuis le 3 juillet 2013, et selon Amnesty International, c’est la raison pour laquelle il a été pris pour cible. Adly al Qazzaz est en mauvaise santé. Il a fait deux infarctus à la prison de Tora en février et mai. Il y a environ un mois, il a été admis à l’hôpital privé d’Al Nile Badrawy, aux frais de sa famille, mais les forces de sécurité ont continué de le surveiller jusqu’à sa remise en liberté. Depuis le 3 juillet 2013, ces dernières ont appréhendé des milliers de partisans de Mohamed Morsi, dont la plupart des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.