Bonne nouvelle Ukraine. Les journalistes Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni, libérés dans l’est du pays

Informations complémentaires sur l’AU 168/14, EUR 50/032/2014, 4 juillet 2014 Les journalistes Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni ont été libérés le 2 juillet. Ils ont ensuite révélé qu’ils avaient subi des mauvais traitements. Les journalistes Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni, enlevés le 30 juin par des membres d’un groupe armé et retenus captifs à Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, ont été libérés le 2 juillet. Cependant, ils avaient été accusés la veille d’« espionnage pour le compte de l’armée ukrainienne » par Valéry Bolotov, dirigeant de la « République populaire de Lougansk » autoproclamée. Ce dernier a annoncé que les deux journalistes cités avaient été libérés à la suite des appels lancés par trois chaînes de télévision russes. Dans une interview télévisée qu’ils ont accordée à leur retour à Kiev, Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni ont expliqué qu’on leur avait bandé les yeux et qu’ils avaient été détenus dans une cave. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Amnesty International continuera de suivre l’évolution de la situation dans l’est de l’Ukraine et lancera de nouvelles action, si possible. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la première mise à jour de l’AU 168/14. Pour en savoir plus : www.amnesty.org/fr/library/info/EUR50/031/2014/fr. Noms : Anastasia Stanko (f) et Ilia Bezkorovaïni (h) Homme et femme Informations complémentaires sur l’AU 168/14, EUR 50/032/2014, 4 juillet (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.