Bonne nouvelle Zambie. James Mwape et Philip Mubiana acquittés

Informations complémentaires sur l’AU 124/13, AFR 63/003/2014, 7 juillet 2014 Le 3 juillet, un tribunal zambien siégeant à Kapiri Mposhi a acquitté deux hommes inculpés de relations sexuelles « contre-nature ». Il a statué que l’État n’avait pas apporté suffisamment de preuves à charge contre James Mwape et Philip Mubiana, qui avaient passé plus d’un an en détention provisoire dans l’attente de leur procès. James Mwape et Philip Mubiana ont été libérés le 3 juillet, après avoir passé plus d’un an en détention provisoire. Ils avaient été arrêtés le 5 mai 2013 et inculpés de relations sexuelles « contre-nature » en vertu de la section 155 du Code pénal zambien. Aux termes de ces dispositions, toute personne qui a) connaît charnellement une quelconque personne d’une manière contre-nature ou c) permet à une personne de sexe masculin de la connaître charnellement d’une manière contre-nature commet un crime et elle est passible, si elle est déclarée coupable, d’une peine de réclusion pouvant aller de 15 ans à la perpétuité. James Mwape et Philip Mubiana ont rejeté les accusations portées contre eux. Ces deux hommes étaient des prisonniers d’opinion, arrêtés uniquement en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée. Outre les actions urgentes, Amnesty International a œuvré aux côtés de militants locaux en Zambie afin de soutenir James Mwape et Philip Mubiana en prison et de suivre leur procès. Par ailleurs, l’organisation a fait pression sur les autorités zambiennes afin qu’elles abandonnent les charges retenues (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.