Bonne nouvelle Soudan. Les militants Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman, Moamar Musa Mohamed et Taj Alsir Jaafarre, relâchés

Informations complémentaires sur l’AU 136/14, AFR 54/016/2014, 23 juillet 2014 Trois militants soudanais ont été libérés au bout de deux mois de détention sans inculpation. Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman, Moamar Musa Mohamed et Taj Alsir Jaafar ont été libérés le 11 juillet 2014. Ils avaient été appréhendés le 12 mai dernier par des agents des Services nationaux de la sûreté (NISS) devant l’université de Khartoum. Tous trois sont de jeunes militants qui ont participé au mouvement de protestation organisé fin mars à l’université de Khartoum après qu’un étudiant a été abattu par les forces de sécurité lors d’une manifestation le 11 mars. Après leur arrestation, Moamar Musa Mohamed a été conduit à la prison de Kober, tandis que les deux autres ont été incarcérés au centre de détention du NISS à Bahri, à Khartoum. Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman et Taj Alsir Jaafar auraient subi des mauvais traitements en détention. Ils ont notamment été placés dans des cellules surnommées « réfrigérateurs », qui sont délibérément refroidies pour que les détenus soient mal à l’aise. Tous deux auraient également reçu des coups leur laissant des marques sur le corps et le visage. Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman a encore du mal à voir avec son œil droit. Fin juin, lui et Taj Alsir Jaafar ont entamé une grève de la faim qui, selon leurs parents, a duré trois jours avant qu’ils soient emmenés à l’hôpital le plus proche. Les trois militants n’ont pas été inculpés et n’ont pas pu avoir accès à un avocat. Les familles de Mohamed Salah Mohamed (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.