Bonne nouvelle Qatar. Des ressortissants britanniques relâchés.

Informations complémentaires sur l’AU 222/14, MDE 22/008/2014, 9 septembre 2014

Les ressortissants britanniques Krishna Upadhyaya et Ghimire Gundev ont été relâchés. Ils ne semblent pas avoir été inculpés d’une quelconque infraction.

Les ressortissants britanniques Krishna Upadhyaya et Ghimire Gundev ont été libérés le 9 septembre 2014. Ils ont été détenus au secret du 31 août au 6 septembre, date à laquelle des représentants du consulat britannique les ont vus et ont transmis des messages à leurs familles. Ce n’est que ce jour-là que le gouvernement qatarien a reconnu détenir les deux hommes, mais il ne semble pas qu’elles les aient inculpés d’une quelconque infraction.

Après leur libération, Krishna Upadhyaya et Ghimire Gundev sont retournés à l’hôtel où ils séjournaient. Ils étaient censés passer la journée du 9 septembre avec la police pour essayer de récupérer les affaires ayant servi pour leurs recherches, y compris leurs téléphones portables et leur matériel d’enregistrement. Ils devraient rentrer au Royaume-Uni dans les prochains jours.
Le 9 septembre, la femme de Krishna Upadhyana a confié à Amnesty International qu’il allait bien, mais qu’il était fatigué.
Le Réseau global pour les droits et le développement (GNRD), pour qui cet homme travaille, a publié une déclaration sur son site internet dans laquelle il a exprimé son soulagement (http://gnrd.net/seemore.php?id=876). L’organisation a remercié la coalition informelle qui s’est rapidement formée pour que cette affaire soit résolue dans les plus brefs délais, et qui compte Amnesty International, Anti-Slavery, la Confédération syndicale internationale, Front Line Defenders, Human Rights Watch et Walk Free, ainsi que les 50 000 personnes qui ont signé une pétition pour la libération des deux hommes.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes.

Amnesty International restera en contact avec le GNRD et les familles de Krishna Upadhyaya et Ghimire Gundev.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la première mise à jour de l’AU 222/14. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE22/007/2014/fr.

Noms : Krishna Upadhyaya et Ghimire Gundev
Hommes

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse