Bonne nouvelle Tadjikistan. Un universitaire tadjik, Alexander Sodiqov, rentre au Canada

Informations complémentaires sur l’AU 157/14, EUR 60/007/2014, 12 septembre 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. L’étudiant en doctorat, Alexander Sodiqov, est rentré sans encombre au Canada, où il continuera ses études. Le 10 septembre, Alexander Sodiqov a pris l’avion de Douchanbé, au Tadjikistan, pour rentrer à Toronto. Sa femme et sa fille l’ont rejoint le 12 septembre. Les autorités du Tadjikistan ont donné une suite favorable à la requête formulée par Alexander Sodiqov dans laquelle il demandait l’autorisation de rentrer au Canada pour continuer ses études universitaires. Alexander Sodiqov fait toujours l’objet d’une enquête criminelle au Tadjikistan. Alexander Sodiqov est étudiant en doctorat à l’université de Toronto et a été arrêté le 16 juin alors qu’il réalisait une interview dans le cadre de ses recherches. Il était détenu dans le cadre d’une enquête pour « haute trahison », au titre de l’article 305 du Code pénal tadjik (infraction passible de 12 à 20 ans d’emprisonnement). Amnesty International considérait Alexander Sodiqov comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression, car il menait des recherches universitaires légitimes, qui étaient destinées à être publiées. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Amnesty International continuera de surveiller (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse