Bonne nouvelle Arabie Saoudite. Une employée de maison philippine, Ruth Cosrojas, libérée des geôles saoudiennes

Informations complémentaires sur l’AU 135/14, MDE 23/027/2014, 21 octobre 2014 Ruth Cosrojas, employée de maison philippine, a été libérée d’une prison saoudienne le 29 septembre et expulsée le lendemain vers les Philippines. Ruth Cosrojas Gonzales a été conduite de la prison d’Al Malaz, dans la capitale Riyadh, à l’aéroport de la ville dans la soirée du 29 septembre. Elle est montée dans un avion à destination des Philippines dans la matinée du 30 septembre. En octobre 2013, cette femme de 31 ans, mère de trois enfants, avait été déclarée coupable d’avoir organisé des relations sexuelles tarifées (quwada) et condamnée, à l’issue d’un procès inique, à 300 coups de fouet et 18 mois d’emprisonnement. Les audiences se sont déroulées en secret et elle n’a pas pu bénéficier d’une représentation juridique en bonne et due forme. Selon une source proche du dossier, le juge s’est appuyé sur un rapport de police indiquant que Ruth Cosrojas avait été interpellée en flagrant délit. Cependant, elle nie toutes les charges retenues contre elle et affirme qu’en août 2013, un Philippin lui a proposé, ainsi qu’à trois de ses amies, un emploi de femme de ménage. Il les a ensuite conduites à la police religieuse (mutawaeen) et les a accusées de se livrer au travail du sexe. Au moment de sa libération, Ruth Cosrojas avait passé 13 mois en prison et, selon un ami, avait déjà reçu au moins 150 coups de fouet (elle avait été condamnée à en recevoir 300). Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.