Bonne nouvelle Yemen. Les militants politiques Anwar Ismail et Khaled al Junaidi, libérés sans inculpation

Action complémentaire sur l’AU 223/14 Index AI : MDE 31/010/2014, 17 novembre 2014 Les militants politiques du sud du Yémen Anwar Ismail et Khaled al Junaidi ont été libérés sans avoir été inculpés. Arrêtés et soumis à une disparition forcée aux mains des forces de sécurité en août, ils ont été détenus au secret et auraient été torturés et soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Anwar Ismail, âgé de 38 ans, et Khaled al Junaidi, âgé de 42 ans, ont été libérés sans avoir été inculpés le 13 novembre dans la ville méridionale d’Aden après l’émission, le 28 octobre, d’un décret présidentiel demandant leur libération. Après avoir été arrêtés et soumis à une disparition forcée les 28 et 31 août respectivement, les deux militants auraient été torturés et maltraités dans plusieurs prisons d’Aden : la prison de haute sécurité d’Al Solban ; la prison d’Al Tawahi et la prison d’Al Mansoura. Les autorités ont nié détenir ces deux hommes jusqu’à ce qu’ils soient libérés pendant une courte période pour voir leur famille pendant la fête de l’Aïd el Adha. Ils avaient été immédiatement après replacés en détention au secret à la prison d’al Mansoura sans être autorisés à recevoir la visite de membres de leur famille ni pouvoir consulter leurs avocats, jusqu’au jour où le décret présidentiel a été émis, le 28 octobre. Les deux hommes auraient été torturés pendant leur détention. Ils ont dit avoir été suspendus par des menottes aux poignets 23 heures par jour, ne disposant que d’une heure pour aller aux toilettes. Khaled al Junaidi a été ainsi suspendu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse