Bonne nouvelle Afghanistan. Les autorités s’engagent à garantir la sécurité de Brishna.

Informations complémentaires sur l’AU 253/14, ASA 11/015/2014, 21 novembre 2014 L’homme qui a violé Brishna a été reconnu coupable le 25 octobre, et les autorités afghanes se sont engagées par la suite à assurer la protection de la fillette. Cette petite Afghane de 10 ans, qui vit dans la province de Kunduz, reçoit soins médicaux et soutien psychologique. Le cabinet du président a contacté des délégués d’Amnesty International en Afghanistan afin de les informer que les autorités suivent le cas de Brishna de près et de les assurer de leur détermination à garantir sa sécurité. Les autorités ont concédé avoir reçu des milliers d’appels de militants du monde entier les exhortant à agir sur ce cas. Brishna a été violée en mai 2014 par un mollah, puis menacée de crime d’« honneur » par des membres de sa famille et de sa communauté. Grâce à l’assistance de l’organisation Women for Afghan Women, elle a bénéficié de soins médicaux et d’une protection à la suite de l’agression, avant d’être ramenée au sein de sa famille. Women for Afghan Women, les autorités et d’autres organisations en Afghanistan continuent à suivre sa situation de près. Le 25 octobre, le mollah accusé d’avoir violé Brishna a été condamné à 20 ans de réclusion pour viol sur mineur. Les hommes de sa famille ont pris l’engagement, par écrit, de ne pas faire de mal à la fillette et encourent des sanctions pénales s’ils le rompent. En Afghanistan, les personnes ayant subi un viol risquent d’être assassinées au nom de l’« honneur » car on considère qu’elles ont couvert (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !