Bonne nouvelle Inde. Le journaliste Jaikhlong Brahma libéré sous caution

Informations complémentaires sur l’AU 237/14, ASA 20/037/2014, 15 décembre 2014 Le journaliste Jaikhlong Brahma a été libéré sous caution le 2 décembre dernier, au bout de trois mois de détention sans inculpation ni jugement. La campagne d’Amnesty International en sa faveur a été évoquée dans les médias indiens, ce qui laisse penser que notre action a contribué à sa remise en liberté. Le 2 décembre 2014, la Haute cour de Gauhati, dans l’État d’Assam (nord-est de l’Inde), a décidé de la libération sous caution du journaliste Jaikhlong Brahma, et ordonné à celui-ci de ne pas quitter la ville de Kokrajhar sans l’autorisation du premier juge. Elle l’a également enjoint à se présenter devant la personne chargée de l’enquête deux fois par semaine pendant deux mois. Jaikhlong Brahma a été arrêté le 2 septembre dernier car il était soupçonné d’avoir commis des infractions pénales, comprenant la conspiration, l’appartenance à une « association illégale » et l’« incitation à des activités illégales ». Un ordre de détention le concernant a été émis le 9 septembre en vertu de la Loi relative à la sécurité nationale, qui autorise la détention administrative d’une personne pour une période pouvant aller jusqu’à un an. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes. Ceci est la première mise à jour de l’AU 237/14. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA20/034/2014/fr. Nom : Jaikhlong Brahma Homme Informations (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.