Bonne nouvelle Cameroun. Le journaliste camerounais Gérard Kuissu remis en liberté.

Informations complémentaires sur l’AU 62/15, AFR 17/1237/2015, 18 mars 2015 Le défenseur des droits humains et journaliste Gérard Kuissu a été libéré dans la soirée du 17 mars, après qu’Amnesty International a publié une Action urgente à son sujet et rencontré le colonel responsable du service où il était détenu. L’affaire a également été couverte par des médias locaux et internationaux. Gérard Kuissu a été libéré le 17 mars au soir. Il avait été arrêté le 14 mars par des agents de la gendarmerie nationale de Bonanjo, où il est resté en garde à vue pendant 30 heures avant son transfert dans un centre de détention du secrétariat d’État à la Défense (SED), qui dépend du ministère de la Défense, à Yaoundé le 16 mars. Une délégation d’Amnesty International a rendu visite à Gérard Kuissu dans la matinée du 17 mars et rencontré le colonel responsable du service où il était détenu. Ce dernier avait dans un premier temps nié la présence du journaliste dans ces locaux. Avant la visite de ses délégués à Gérard Kuissu, Amnesty International craignait pour sa sécurité, d’autant plus qu’il n’avait pas pu entrer rapidement et régulièrement en contact avec son avocat et ses proches. Cependant, lors de leur entretien avec le colonel, il a été convenu que Gérard Kuissu serait autorisé à consulter l’avocat de son choix. Peu après, il a effectivement pu contacter son avocat et a été interrogé en sa présence, avant d’être relâché le soir même. Gérard Kuissu a déclaré : « Je remercie tous ceux qui se sont engagés activement en faveur de ma libération. Mes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.