Bonne nouvelle Khadijeh Moghaddam (f), militante des droits des femmes

MDE 13/064/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 93/08 (MDE 13/053/2008 du 10 avril 2008) Khadijeh Moghaddam a été libérée le 16 avril. Les autorités avaient initialement exigé comme condition préalable à sa libération le paiement d’une caution d’un milliard de rials (environ 70 000 euros), avant de demander simplement, le 15 avril, qu’un tiers se porte garant pour elle. Elle a été remise en liberté une fois signés les documents juridiques requis. Après être restée au poste de police d’Eshrat Abad pendant plusieurs heures, Khadijeh Moghaddam a été traduite devant un tribunal et inculpée de « propagande contre l’État, perturbation de l’opinion publique et agissements contre la sécurité nationale », puis transférée au centre de détention de Vozara, où elle a été maintenue à l’isolement pendant sept jours. Elle a ensuite été conduite à la prison d’Evin, où elle a passé une nuit avant d’être relâchée. Lors d’un entretien avec la Campagne pour l’égalité, le 12 avril, le Dr Khosrowshahi, époux de Khadijeh Moghaddam, a déclaré : « Lorsque je l’ai vue hier, Khadijeh m’a expliqué qu’ils l’avaient interrogée sur les visites et réunions qu’elle organisait chez nous avec des membres du Comité des mères de la Campagne et de Mères pour la paix. Ils lui ont demandé de révéler le nom de personnes qui lui rendaient régulièrement visite à la maison. Mon épouse a jugé ces questions contraires à l’éthique et a choisi, pour cette raison, de ne pas y répondre. Il semble par ailleurs qu’ils lui aient demandé pourquoi elle avait rendu visite à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir