Bonne nouvelle Chine. Cinq défenseures des droits des femmes libérées sous caution

nformations complémentaires sur l’AU 54/15, ASA 17/1458/2015, 15 avril 2015

Cinq défenseures des droits des femmes arrêtées pour avoir organisé des événements pour la Journée internationale de la femme ont été libérées sous caution le 13 avril dernier. Leur placement en détention avait provoqué une forte indignation en Chine et ailleurs, ce qui semble avoir joué un rôle majeur dans leur libération.

Le 13 avril 2015, Wei Tingting, Wang Man, Li Tingting (ou Li Maizi), Zheng Churan (ou Da Tu) et Wu Rongrong ont été libérées « sous caution en attendant leur procès ». En vertu du droit chinois, les autorités peuvent poursuivre une enquête pendant un an, période pendant laquelle elles peuvent convoquer les prévenus libérés sous caution à tout moment pour les interroger. Ces derniers font souvent l’objet d’une restriction de leur liberté et d’une étroite surveillance.

Les cinq militantes ont été arrêtées les 6 et 7 mars alors qu’elles avaient organisé des actions publiques pour le 7 mars afin de dénoncer le harcèlement sexuel dans les transports publics dans plusieurs villes chinoises. Elles avaient fait imprimer des autocollants sur lesquels on pouvait lire des messages comme « Halte au harcèlement sexuel, laissez-nous vivre en sécurité » et « Policiers, faites votre travail : arrêtez les harceleurs ! », qui étaient censés être distribués lors des événements prévus. Elles ont été officiellement placées en détention pour avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public », chef d’accusation passible de cinq ans d’emprisonnement. La police a par la suite recommandé au ministère public de plutôt les accuser d’avoir « cherché à provoquer des conflits sur la place publique », infraction potentiellement moins grave.

Ces femmes sont toutes membres de l’organisation Women’s Rights Action Group, qui défend les droits des femmes et lutte contre les discriminations fondées sur le genre. Certaines d’entre elles travaillent en outre sur des questions concernant les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI).

Merci à tous ceux qui sont passés à l’action en leur faveur. Nous surveillerons l’évolution de la situation et diffuserons une nouvelle action si nécessaire, mais pour l’heure, aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau AU.

Ceci est la troisième mise à jour de l’AU 54/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/en/documents/ASA17/1297/2015/en.
Noms : Wu Rongrong (???), Zheng Churan (???, alias Da Tu - ??), Li Tingting (???, alias Li Maizi - ???), Wang Man (??) et Wei Tingting (???).

Femmes

Informations complémentaires sur l’AU 54/15, ASA 17/1458/2015, 15 avril 2015

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse