Bonne nouvelle Iran. Libération de Mahdieh Golrou, défenseure des droits des femmes

Informations complémentaires sur l’AU 11/15, MDE 13/1836/2015, 10 juin 2015

La défenseure des droits des femmes Mahdieh Golrou a été relâchée de la prison d’Evin à Téhéran au bout de trois mois de détention pour avoir manifesté pacifiquement. Cette femme était considérée comme une prisonnière d’opinion.

Mahdieh Golrou (également appelée Mahdieh Golru) a été libérée de la section 2A de la prison d’Evin le 27 janvier 2015, en échange d’une caution s’élevant à sept milliards de rials iraniens (soit environ 215 000 euros). Cette femme a été détenue sans inculpation pendant trois mois après avoir participé à une manifestation pacifique contre les violences faites aux femmes en Iran.

La militante a été arrêtée à son domicile de Téhéran le 26 octobre 2014. À la même occasion, son téléphone portable et son ordinateur ont été confisqués. Elle a passé deux mois à l’isolement dans la section 2A de la prison – contrôlée par les pasdaran (gardiens de la révolution) – avant d’être transférée vers une cellule qu’elle partageait avec une autre personne, toujours dans la même section. Le dossier de cette affaire a été transmis à la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran le 12 janvier dernier mais à la connaissance d’Amnesty International, le procès n’a pas encore eu lieu.

Le 22 octobre 2014, Mahdieh Golrou a participé à une manifestation pacifique devant le parlement dans la capitale iranienne afin de dénoncer les violences faites aux femmes, ainsi que plusieurs attaques à l’acide lancées plus tôt le même mois contre des femmes à Ispahan, dans le centre du pays. Son arrestation visait sans doute à étouffer les mouvements de protestation pacifiques et faire taire les femmes qui s’expriment au sujet de leurs droits. La militante avait déjà été appréhendée en décembre 2009 et inculpée de « propagande contre le régime » et « rassemblement et collusion en vue de nuire à la sûreté de l’État », avant d’être condamnée à plus de deux ans d’emprisonnement.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la première mise à jour de l’AU 11/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/en/documents/mde13/002/2015/en.

Nom : Mahdieh Golrou

Femme

Informations complémentaires sur l’AU 11/15, MDE 13/1836/2015, 10 juin 2015

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.