Bonne nouvelle Iran. Libération de Mahdieh Golrou, défenseure des droits des femmes

Informations complémentaires sur l’AU 11/15, MDE 13/1836/2015, 10 juin 2015

La défenseure des droits des femmes Mahdieh Golrou a été relâchée de la prison d’Evin à Téhéran au bout de trois mois de détention pour avoir manifesté pacifiquement. Cette femme était considérée comme une prisonnière d’opinion.

Mahdieh Golrou (également appelée Mahdieh Golru) a été libérée de la section 2A de la prison d’Evin le 27 janvier 2015, en échange d’une caution s’élevant à sept milliards de rials iraniens (soit environ 215 000 euros). Cette femme a été détenue sans inculpation pendant trois mois après avoir participé à une manifestation pacifique contre les violences faites aux femmes en Iran.

La militante a été arrêtée à son domicile de Téhéran le 26 octobre 2014. À la même occasion, son téléphone portable et son ordinateur ont été confisqués. Elle a passé deux mois à l’isolement dans la section 2A de la prison – contrôlée par les pasdaran (gardiens de la révolution) – avant d’être transférée vers une cellule qu’elle partageait avec une autre personne, toujours dans la même section. Le dossier de cette affaire a été transmis à la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran le 12 janvier dernier mais à la connaissance d’Amnesty International, le procès n’a pas encore eu lieu.

Le 22 octobre 2014, Mahdieh Golrou a participé à une manifestation pacifique devant le parlement dans la capitale iranienne afin de dénoncer les violences faites aux femmes, ainsi que plusieurs attaques à l’acide lancées plus tôt le même mois contre des femmes à Ispahan, dans le centre du pays. Son arrestation visait sans doute à étouffer les mouvements de protestation pacifiques et faire taire les femmes qui s’expriment au sujet de leurs droits. La militante avait déjà été appréhendée en décembre 2009 et inculpée de « propagande contre le régime » et « rassemblement et collusion en vue de nuire à la sûreté de l’État », avant d’être condamnée à plus de deux ans d’emprisonnement.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la première mise à jour de l’AU 11/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/en/documents/mde13/002/2015/en.

Nom : Mahdieh Golrou

Femme

Informations complémentaires sur l’AU 11/15, MDE 13/1836/2015, 10 juin 2015

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition