Bonne nouvelle Thomas Douglas Arthur (h), Blanc, 66 ans

AMR 51/086/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 195/08 (AMR 51/073/2008, 8 juillet 2008) Thomas Arthur s’est vu accorder un sursis le 30 juillet, veille du jour où il devait être exécuté. La cour suprême de l’Alabama a rendu cette décision par cinq voix contre quatre. Thomas Arthur a été condamné à mort pour le meurtre de Troy Wicker, tué en 1982 à Muscle Shoals, dans le comté de Colbert (nord de l’Alabama). Judy Wicker, l’épouse de la victime, a également été condamnée pour cet homicide, à une peine de réclusion à perpétuité. Elle a bénéficié d’une libération conditionnelle après avoir témoigné au troisième procès de Thomas Arthur, en 1991. La condamnation de ce dernier est essentiellement fondée sur ces déclarations, faites par un témoin qui a reconnu s’être parjuré et qui avait tout intérêt à mentir lors de ce procès, ainsi que sur des preuves indirectes contestées. Thomas Arthur n’a jamais cessé de clamer son innocence (voir l’AU 195/08 et la précédente sur Thomas Arthur, l’AU 225/07, 30 août 2007, http://www.amnesty.org/en/library/asset/AMR51/137/2007/fr/dom-AMR511372007fr.html). Le 28 juillet, ses avocats ont obtenu une déclaration déposée sous serment par un autre prisonnier, Bobby Ray Gilbert, qui purge une peine de réclusion à perpétuité en Alabama et qui affirme avoir tué Troy Wicker. D’après son témoignage, cet homme avait une liaison avec Judy Wicker en 1982 et celle-ci lui a demandé de tuer son mari violent. Il a indiqué qu’il avait abattu Troy Wicker avec une carabine 22 rifle à canon scié que son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.