Bonne nouvelle Hossein Haghi (h), 21 ans, mineur délinquant

MDE 13/153/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 107/08 (MDE 13/056/2008, 23 avril 2008) La peine de mort prononcée contre Hossein Haghi a été annulée par le responsable du pouvoir judiciaire iranien en septembre 2008. Ce jeune homme devra être de nouveau jugé par la 71e chambre du tribunal pénal de Téhéran. Le 12 août 2003, Hossein Haghi, alors âgé de seize ans, et son ami « Amrollah T. » sont intervenus pour mettre fin à une altercation entre un de leurs amis et un autre garçon, Mehdi Khalili. D’après le témoignage de Hossein Haghi, Mehdi Khalili a commencé à le frapper alors que d’autres le retenaient par derrière. Hossein Haghi a pu dégager ses mains et a sorti un couteau de sa poche pour se défendre. Mehdi Khalili a été tué d’un coup de couteau à la poitrine. Lors de son arrestation, Hossein Haghi a reconnu avoir un couteau en sa possession et avoir frappé Mehdi Khalili pour l’effrayer et le pousser à fuir. Au cours de son procès cependant, il a nié avoir porté à Mehdi Khalili un coup de couteau mortel. Le 8 février 2004, Hossein Haghi a été condamné à mort à titre de qisas (« réparation ») par la 74e chambre d’une juridiction pénale. Il a été déclaré coupable d’assassinat sur la foi de ses premières déclarations et en application de l’article 206b du Code pénal iranien, en vertu duquel un homicide est qualifié d’assassinat « si le meurtrier commet intentionnellement un acte de nature à provoquer la mort, même si [le meurtrier] n’a pas l’intention de tuer ». Le 25 juin 2004, la Cour suprême a confirmé sa (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.