Bonne nouvelle La population du district de Kandhamal, dans l’État d’Orissa

ASA 20/026/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 236/08 (ASA 20/018/2008, 27 août 2008) Les violences visant la minorité chrétienne du district de Kandhamal, dans l’État d’Orissa, se sont apaisées au mois d’octobre et cette zone est maintenant relativement calme. Amnesty International continue de surveiller de près la situation et interviendra de nouveau si nécessaire. Le district de Kandhamal était le théâtre de violences religieuses contre la minorité chrétienne depuis le 24 août, à la suite du meurtre d’un leader nationaliste hindou et de quatre de ses sympathisants. Au moins 37 personnes ont été tuées, dont 16 sous les balles de la police, et quelque 20 000 habitants, chrétiens pour la plupart, se sont retrouvés sans logement. Ils continuent d’être hébergés dans les 20 camps de secours mis en place par les autorités de l’État d’Orissa. Un certain nombre d’institutions chrétiennes et l’un des camps de secours ont été attaqués au cours de cette période. Une information judiciaire a été ouverte au sujet de ces événements. En décembre 2007, la communauté chrétienne avait déjà été prise pour cible dans le district de Kandhamal et 11 personnes avaient été tuées. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir