Bonne nouvelle Osman Hummaida (h), 45 ans, défenseur des droits humains ...

...Abdel Monim Elgak (h), 34 ans, défenseur des droits humains AFR 54/045/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 325/08 (AFR 54/044/2008, 26 novembre 2008) Osman Hummaida a été libéré le 28 novembre à 0 h 30, après avoir été détenu au secret pendant trois jours par le Service de la sécurité nationale et du renseignement à Khartoum. Amnesty International croit savoir qu’il n’a pas été inculpé, mais il pourrait faire l’objet de poursuites dans les jours ou les semaines à venir. Dans la soirée du 26 novembre, Abdel Monim Elgak a été remis en liberté après avoir été arrêté par le Service de la sécurité nationale et du renseignement le matin même. Bien qu’il ait été convoqué dans les locaux de ce service pour un autre interrogatoire le 27 novembre, il ne s’y est pas présenté car il était en mauvais santé et il semblerait qu’il ait été hospitalisé ce jour-là. Osman Hummaida et Abdel Monim Elgak ont tous deux subi des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements pendant leur détention aux mains du Service de la sécurité nationale et du renseignement. D’après les informations dont dispose Amnesty International, ils ont été battus pendant leurs interrogatoires. Ils auraient également été soumis à la technique du « waterboarding » (simulacre de noyade), qui consiste à immobiliser un détenu sur le dos, la tête en arrière, puis à lui verser de l’eau sur le visage de manière à obstruer ses voies respiratoires. Osman Hummaida, qui souffre d’hypertension et d’asthme, n’a pas été autorisé à consulter un médecin (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.