Bonne nouvelle Jeffrey D. Hill (h), Noir, 44 ans

AMR 51/020/2009 - Informations complémentaires sur l’AU 30/09 (AMR 51/017/2009, 9 février 2009) Le 12 février, le gouverneur de l’Ohio, Ted Strickland, a octroyé une grâce à Jeffrey Hill. Cet homme devait être exécuté le 3 mars. Il a été condamné à mort en 1992 pour le meurtre de sa mère, Emma Hill, commis en 1991. Le 6 février, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de l’Ohio a recommandé au gouverneur Strickland de commuer la condamnation à mort de Jeffrey Hill en une peine de réclusion à perpétuité avec la possibilité de demander une libération conditionnelle au bout de vingt-cinq ans. Le gouverneur n’était toutefois pas tenu de suivre cette recommandation. Le Comité a décidé à l’unanimité que la grâce était justifiée pour un certain nombre de raisons. Il a estimé que les proches d’Emma Hill avaient « subi une immense perte » et que « l’exécution ajouterait à leur souffrance ». Il a fait remarquer que « la préparation et la présentation minimales des circonstances atténuantes » par les avocats qui avaient défendu Jeffrey Hill en première instance « ne [devaient] pas être admises comme une conduite acceptable de la part d’avocats dans une affaire où l’accusé encourt la peine de mort ». Il a pris note des « sincères remords » montrés par Jeffrey Hill « à de nombreuses personnes qui sont entrées en contact avec lui », y compris au Comité lui-même. Enfin, il a conclu que la peine capitale était « disproportionnée par rapport à d’autres cas de matricides et de parricides dans lesquels l’accusé a été condamné à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.