Bonne nouvelle Pépé Nginamau Malaba (h), syndicaliste

AFR 62/004/2009 - Informations complémentaires sur l’AU 38/09 (AFR 62/002/2009, 11 février 2009) Le 17 février, après avoir été détenu au secret illégalement pendant près d’un mois, le dirigeant syndical Pépé Nginamau Malaba a été transféré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK). Le 19 février, accompagné par son avocat, il a comparu devant un tribunal de première instance de Kinshasa qui l’a inculpé de falsification de documents et placé en détention provisoire. Au CPRK, Pépé Nginamau Malaba a la possibilité de consulter son avocat, de recevoir des visites de sa famille et de bénéficier de soins médicaux de base. Amnesty International considère qu’il ne risque plus d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Cependant, l’organisation craint toujours que cet homme ne soit un prisonnier d’opinion et continuera de suivre de près l’évolution de sa situation. Les appels envoyés dans le cadre de cette Action urgente semblent avoir contribué de manière décisive à mettre fin à sa détention au secret. Merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.