Bonne nouvelle Dia el Din Gad (h), 23 ans

MDE 12/020/2009 - Informations complémentaires sur l’AU 45/09 (MDE 12/005/2009, 18 février 2009) Dia el Din Gad a été transféré le 24 février à la prison al Qota de Guizeh, à la périphérie de la capitale, Le Caire, et a pu recevoir la visite de ses proches et de son avocat le 7 mars. Il bénéficie actuellement de soins médicaux, prodigués par le médecin de la prison. À la connaissance d’Amnesty International, il n’a été inculpé d’aucune infraction et il a très probablement été placé en détention administrative sur ordre du ministre de l’Intérieur, dans le cadre de la Loi relative à l’état d’urgence. Il s’est plaint d’avoir été traité de manière irrespectueuse à son arrivée à la prison et a entamé une grève de la faim dès le premier jour pour réclamer un meilleur traitement et une cellule plus propre. Selon son avocat, il a cessé sa grève au bout de deux jours car ses revendications avaient été satisfaites. À la suite de son arrestation le 6 février, Dia el Din Gad a été conduit dans les locaux de la section du Service de renseignement de la sûreté de l’État (SSI) de la ville de Tanta, où il a été détenu une journée. Il a ensuite été transféré, d’abord au siège du SSI à Lazoughly, dans le centre du Caire, puis dans une structure importante du SSI à Nasr City, dans le nord-est de la capitale. Au cours des interrogatoires, des agents du SSI auraient menacé à plusieurs reprises de le torturer et de lui faire subir d’autres mauvais traitements, et plusieurs détenus auraient été torturés sous ses yeux au moyen de décharges (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.