Bonne nouvelle Mohammed el Gharani (h), ressortissant tchadien, 22 ans

AMR 51/074/2009 12 juin 2009 - Informations complémentaires sur l’AU 49/09 (AMR 51/026/2009, 19 février 2009) et sa mise à jour (AMR 51/040/2009, 20 mars 2009) Mohammed el Gharani a été transféré au Tchad le 11 juin, près de cinq mois après qu’un juge fédéral a ordonné sa libération de Guantánamo Bay. Arrêté à l’âge de quatorze ans, il a été détenu par les autorités américaines pendant plus de sept ans. Amnesty International ne dispose d’aucune précision supplémentaire concernant son transfert et sa situation actuelle. Lors de l’annonce de ce transfert, le ministère américain de la Justice n’a pas expliqué pourquoi les États-Unis avaient tant tardé à appliquer la décision de justice ordonnant la libération de Mohammed el Gharani. Cette annonce faisait référence à la décision du juge fédéral, mais indiquait également que ce transfert était le résultat du réexamen des affaires de personnes détenues à Guantánamo demandé par le président Barack Obama le 22 janvier 2009 (voir The promise of real change. President Obama’s executive orders on detentions and interrogations, 30 janvier 2009, http://www.amnesty.org/en/library/info/AMR51/015/2009/en, disponible en anglais). Richard Leon, juge d’une cour fédérale de district, a déclaré le 14 janvier que la détention de Mohammed el Gharani était illégale et qu’il devait être immédiatement libéré. Ce ressortissant tchadien, qui est né et a grandi en Arabie saoudite, était incarcéré à Guantánamo en qualité de « combattant ennemi » depuis février 2002. Il a été placé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.