Bonne nouvelle Pas de peine de mort pour Ahmed Ghailani détenu secrètement

Action complémentaire sur l’AU 178/09, AMR 51/110/2009, 8 octobre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 NOVEMBRE 2009 Le gouvernement américain a décidé de ne pas requérir la peine capitale à l’encontre du Tanzanien Ahmed Ghailani lors de son procès fédéral, qui aura lieu prochainement. Avant d’être transféré de Guantánamo Bay à New York, Ahmed Ghailani a été détenu sans jugement par les autorités américaines pendant cinq ans, dont deux dans des lieux tenus secret. Le 2 octobre, le ministre de la Justice, Eric Holder, a donné au procureur fédéral l’instruction de ne pas requérir la peine capitale à l’encontre d’Ahmed Ghailani. Le procureur a informé de cette décision le juge chargé de son procès. La date de début du procès d’Ahmed Ghailani est actuellement fixée au 27 septembre 2010. Ahmed Ghailani a été arrêté le 25 juillet 2004 par la police pakistanaise à Gujarat, une ville du Pakistan. Il a été livré à des agents des États-Unis le mois suivant, et il a été maintenu en détention secrète par l’Agence centrale du renseignement (CIA) pendant les deux années qui ont suivi. Il a été transféré en septembre 2006 sur la base navale américaine de Guantánamo Bay, à Cuba. Il a été inculpé en vue de son procès devant une commission militaire en 2008, mais celui-ci n’avait pas encore eu lieu au moment où le nouveau gouvernement est entré en fonctions. Le 21 mai 2009, le ministère américain de la Justice a annoncé qu’Ahmed Ghailani serait jugé devant un tribunal fédéral aux termes d’un acte d’accusation émis à son encontre par la cour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !