Bonne nouvelle Le soldat Travis Bishop obtient une réduction de peine

Informations complémentaires sur l’AU 221/09, AMR 51/015/2010, 10 février 2010 Aux États-Unis, les autorités militaires ont accepté de réduire de trois mois la durée de la peine d’emprisonnement de Travis Bishop, un objecteur de conscience. Il avait été condamné à un an de prison pour avoir refusé de combattre avec l’armée en Afghanistan à cause de ses convictions religieuses. Il sera probablement libéré le mois prochain. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. À la suite de la condamnation de Travis Bishop, les autorités de la base militaire où il est détenu ont reçu des centaines de lettres demandant sa libération et ont conseillé à son avocat d’inclure ces lettres dans un dossier de recours en grâce. En janvier 2010, l’avocat de Travis Bishop a présenté le dossier, qui comprenait 433 lettres de soutien. Peu après, le commandant de la base où est détenu le soldat a ordonné une réduction de peine de trois mois. L’avocat de Travis Bishop estime que si sa bonne conduite est prise en compte, il devrait être relâché à la fin du mois de mars 2010. Travis Bishop a demandé à son avocat de transmettre ce message aux nombreuses personnes qui ont envoyé des lettres : « Merci ! Merci ! Merci à tous ceux qui ont écrit des lettres et m’ont soutenu ! C’est extraordinaire et sans précédent. » (Voir http://freetravisbishop.wordpress.com/2010/02/10/war-resister-travis-bishop-gets-three-month-reduction-in-sentence/, en anglais.) Son avocat a personnellement remercié les membres d’Amnesty International « (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !