Bonne nouvelle La militante écologiste Mahfarid Mansourian a été libérée

Informations complémentaires sur l’AU 36/10, MDE 13/024/2010 Mahfarid Mansourian, militante écologiste et interprète, a été libérée sous caution le 21 février, après deux semaines de détention. Amnesty International n’a pas été informée des conditions précises de la libération de cette femme, qui pourrait plus tard faire l’objet d’une inculpation et de poursuites judiciaires. Mahfarid Mansourian, 46 ans environ, avait été arrêtée chez elle, à Téhéran, dans la nuit du 7 au 8 février 2010 par des agents en civil qui n’ont pas décliné leur identité. D’après son mari, Ghassem Maleki, ces agents avaient présenté un mandat d’arrêt général qui ne portait pas le nom de Mahfarid Mansourian mais les autorisait à arrêter toute personne « suspecte ». Pendant deux jours, personne n’a su où se trouvait cette femme, jusqu’à ce qu’elle téléphone à sa famille et explique qu’elle était détenue à la prison d’Evin, à Téhéran. Mahfarid Mansourian, diplômée en génie civil et en éco-conception, est une militante écologiste. Elle a travaillé pour l’Agence japonaise de coopération internationale, un organe gouvernemental indépendant qui coordonne l’aide publique au développement apportée par le gouvernement japonais à d’autres pays. Elle a également déjà travaillé comme interprète pour des journalistes étrangers en Iran. Elle faisait partie des dizaines de journalistes, étudiants, défenseurs des droits humains et membres de partis politiques arrêtés au cours des jours qui ont précédé le 31ème anniversaire de la Révolution islamique en Iran, le 11 février (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.