Bonne nouvelle L’homme politique Deogratias Mushayidi a été inculpé, il n’a pas subi de mauvais traitements

Informations complémentaires sur l’AU 56/10, AFR 47/002/2010 L’homme politique rwandais Deogratias Mushayidi a pu consulter un avocat, et il a été déféré à la justice le 18 mars. Son avocat a confirmé qu’il était en bonne santé et que les autorités l’ont bien traité. Deogratias Mushayidi a été présenté devant le tribunal de grande instance de Nyarugenge le 18 mars. Il était accusé, entre autres, d’utilisation de documents falsifiés, d’atteinte à la sûreté de l’État, de collaboration avec un groupe terroriste (les Forces démocratiques de libération du Rwanda, FDLR) et d’« idéologie du génocide ». Il a plaidé coupable pour l’utilisation de documents falsifiés et non coupable pour les autres chefs d’accusation. Le 19 mars, le tribunal de grande instance de Nyarugenge a ordonné que Deogratias Mushayidi soit placé en détention préventive à la prison centrale de Kigali. Deogratias (souvent appelé Deo) Mushayidi est le président du Pacte de défense du peuple (PDP), un parti politique fondé en Belgique et actif auprès des Rwandais vivant à l’étranger, mais qui n’est pas enregistré au Rwanda. Deogratias Mushayidi a été à la tête de l’Association des journalistes rwandais de 1996 à 2000 et critique ouvertement le gouvernement. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Au cours des 100 jours qu’a duré le génocide orchestré par le gouvernement au Rwanda en 1994, quelque 800 000 Rwandais ont été tués. La plupart d’entre eux étaient Tutsis, mais (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse