Bonne nouvelle Segundo Alberto Pizango Chota, le dirigeant indigène arrêté à son retour d’exil a été libéré

Informations complémentaires sur l’AU 123/10, AMR 46/009/2010, 28 mai 2010 Le leader indigène en exil Segundo Alberto Pizango Chota a été remis en liberté jeudi 27 mai. Il avait été arrêté le 26 mai à l’aéroport de Lima au Pérou, au moment où il revenait du Nicaragua où il était en exil. Alberto Pizango, dirigeant de l’Association interethnique de développement de la forêt péruvienne (AIDESEP) était en exil au Nicaragua depuis la mi-juin 2009. Ayant atterri à l’aéroport de Lima en provenance du Nicaragua mercredi 26 mai, il a été arrêté par la police à son arrivée mais a été libéré le lendemain, jeudi 27 mai. Le juge responsable de son affaire a statué qu’Alberto Pizango devait être libéré. Cependant, les charges retenues contre lui n’ont pas été abandonnées et il fait toujours l’objet de poursuites. Peu après sa libération, Alberto Pizango a fait la déclaration suivante : « je suis revenu dans mon pays natal le Pérou non seulement pour me soumettre à la justice et montrer que je suis innocent des charges retenues contre moi, mais aussi pour contribuer à la réconciliation de tous les Péruviens et faire en sorte que nous soyons tous traités comme des citoyens égaux ». Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise pour le moment. Nous allons continuer de suivre cette affaire et interviendrons de nouveau si cela est nécessaire. Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 123/10 (AMR 46/007/2010). Pour plus d’informations, veuillez consulter les documents suivants : (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.