Bonne nouvelle Marilou Ranario (f)

MDE 17/002/2007 - Informations complémentaires sur l’AU 323/07 (MDE 17/001/2007, 4 décembre 2007) Le 9 décembre, l’Émir Sheikh Sabah al Ahmed al Jaber al Sabah a commué la peine de mort prononcée contre Marilou Ranario en une peine de réclusion à perpétuité. Cette décision fait suite à une demande personnelle de la présidente des Philippines, Gloria Macapagal Arroyo. L’Émir aurait déclaré : « En temps normal, je n’interviens pas dans les procédures judiciaires […] Mais puisque vous êtes venue en personne plaider en faveur de cette femme, je ne signerai pas le décret d’exécution. Cela fait partie de mes pouvoirs […] Je commuerai sa sentence en réclusion à perpétuité et lorsque les autres parties auront signé la grâce, je réduirai à nouveau sa peine. » Marilou Ranario, employée domestique, avait été arrêtée le 11 janvier 2005, lendemain du meurtre de sa patronne, morte poignardée. Selon son avocat, elle souffre de paranoïa ; elle avait été maltraitée à de multiples reprises par la victime, et l’aurait poignardée par crainte de nouveaux sévices. Sa condamnation à mort avait été prononcée le 28 septembre 2005. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.