Bonne nouvelle Mexique. Des manifestants qui avaient protesté contre le coût de l’électricité ont été libérés

Informations complémentaires sur l’AU 190/09, AMR 41/056/2010, 22 juillet 2010 Aucune action complémentaire n’est requise pour l’instant de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Trois chefs de file d’un mouvement de protestation contre le montant trop élevé des factures d’électricité ont été libérés de prison le 6 juin, après 11 mois de détention. Sara López, Joaquín Aguilar et Guadalupe Borja, ont quitté la prison d’État de San Francisco Kobén, dans l’État de Campeche. Leur libération intervient après que le tribunal fédéral chargé de réexaminer cette affaire a rejeté le recours formé par le parquet fédéral contre la décision rendue en janvier 2010 par une cour d’appel fédérale qui avait estimé que les éléments réunis contre eux étaient insuffisants pour mener des poursuites à leur encontre. Sara López, Joaquín Aguilar et Guadalupe Borja, dirigeants du Mouvement national contre les tarifs élevés de l’électricité, une organisation militant contre les prix pratiqués par la Commission fédérale d’électricité dans l’état de Campeche, dans l’est du Mexique, ont été arrêtés en juillet 2009 après avoir pris part à une manifestation pacifique. À la suite des protestations, l’avocat de la compagnie d’électricité a déposé auprès du parquet fédéral une plainte pour un délit mineur, « entrave à la fourniture d’un service public », contre les personnes figurant sur la liste de la compagnie en tant que débitrices car elles n’avaient pas réglé leurs factures. Le 25 juin 2009, le parquet a ajouté (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse