Bonne nouvelle Irak. libération de Qusay Abdel-Razaq Zabib

Informations complémentaires sur l’AU 253/10, MDE 14/003/2010, 6 janvier 2011 Qusay Abdel-Razaq Zabib a été libéré le 30 décembre 2010 ; il était détenu en Irak sans inculpation ni jugement depuis plus de deux ans. Qusay Abdel-Razaq Zabib, un ancien policier de Tikrit, dans le nord de l’Irak, a été maintenu en détention à Camp Taji par les forces américaines de juillet 2008 à mars 2010, période à laquelle les États-Unis ont transféré le contrôle du camp aux autorités irakiennes, en leur recommandant auparavant de relâcher cet homme. Cependant, Qusay Abdel-Razaq Zabib a été maintenu en détention par les autorités irakiennes jusqu’en novembre 2010 ; il a ensuite été emmené de Camp Taji à un poste de police à Tikrit. Ce transfert a eu lieu en vue de sa libération, mais il est resté plusieurs semaines au poste de police. Il était à craindre que cet homme soit victime de torture ou d’autres mauvais traitements et que les personnes qui le retenaient réclament de l’argent pour le relâcher. Amnesty International a parlé à Qusay Abdel-Razaq Zabib le 5 janvier 2011 : il a indiqué avoir été détenu au poste de police jusqu’à sa libération sans inculpation, le 30 décembre 2010, et n’y avoir subi aucun acte de torture ni aucun mauvais traitement. Il a maintenant retrouvé sa famille et a déclaré : « Je sais qu’Amnesty International a fait campagne en ma faveur et je voudrais vous remercier pour cela. » Il a ajouté qu’il avait l’intention de suivre une formation dans une école de police à Bagdad et espère redevenir policier. Aucune (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !