Bonne nouvelle (bonne nouvelle) : Iran : un défenseur des droits humains Abdolreza Tajik, libéré

Informations complémentaires sur l’AU 133/10, MDE 13/016/2011, 15 février 2011 Abdolreza Tajik, journaliste et membre du Centre de défense des droits humains (CDDH), une ONG iranienne, a été libéré sous caution le 22 décembre 2010. Abdolreza Tajik a été libéré moyennant le versement d’une caution d’environ 370 000 euros. Cet homme avait été arrêté le 12 juin 2010, après avoir été convoqué dans les locaux du ministère du Renseignement, à Téhéran. Il a indiqué à sa famille qu’il avait subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements en détention. Selon sa sœur, il a déclaré lors de l’une de ses visites, en juillet 2010 : « Lorsqu’ils m’ont amené, la première nuit de détention, [mon amour propre et ma dignité] ont été bafoués en présence du procureur adjoint et de l’interrogateur de la première chambre [du tribunal révolutionnaire]. » Bien que les locaux du CDDH aient été fermés de force en décembre 2008, ses membres ont continué à mener leurs activités en faveur des droits humains. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés depuis l’élection présidentielle de 2009. Mohammad Sayfzadeh, un avocat, a été condamné à neuf ans d’emprisonnement en tant que co-fondateur du CDDH. Shirin Ebadi, également co-fondatrice de cette ONG et lauréate du prix Nobel de la paix, n’est pas retournée en Iran depuis l’élection présidentielle car, selon elle, elle ne pourrait pas continuer ses activités en faveur des droits humains. Elle a reçu de nombreuses menaces de mort et son compte bancaire domicilié en Iran, sur lequel a été placée la somme d’argent (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.