Bonne nouvelle Arabie Saoudite : Mohammed Abdullah al Abdulkareem, libéré, aucune action n’est requise

Informations complémentaires sur l’AU 249/10, MDE 23/003/2011, 23 février 2011 Mohammed Abdullah al Abdulkareem, professeur de droit, a été libéré le 15 février. Il avait été arrêté à la suite d’un article concernant la famille royale saoudienne et l’avenir de l’Arabie saoudite qu’il avait rédigé et publié sur sa page Facebook. Mohammed Abdullah al Abdulkareem, un professeur de droit de 40 ans, marié et père de trois enfants, a été libéré le 15 février après avoir été détenu plus de deux mois à la prison d’Al Hair, à Riyadh. Il avait été arrêté le 5 décembre 2010 dans l’après-midi, à son domicile, par quatre hommes en civil – qui appartenaient, semble-t-il, au service des renseignements généraux du ministère de l’Intérieur – accompagnés de plusieurs policiers en uniforme. Il aurait téléphoné à son épouse quelques minutes après son arrestation et lui aurait dit qu’on était en train de l’emmener à la prison des renseignements généraux mais qu’il serait de retour dans la soirée. Son arrestation était liée à un article qu’il avait rédigé et publié sur sa page Facebook le 23 novembre 2010. Pendant sa détention, il a été interrogé à ce sujet. Il a été remis en liberté mais les autorités l’ont informé que l’affaire n’était pas close et qu’il pouvait donc être jugé à tout moment. L’article en question, rédigé en arabe, est intitulé « La crise du conflit politique entre les factions au pouvoir en Arabie saoudite ». L’auteur pose la question suivante : la perpétuation du royaume en tant qu’entité unie dépend-elle de l’existence de la famille (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir