Bonne nouvelle Manifestants relâchés en Arabie Saoudite

Informations complémentaires sur l’AU 61/11, MDE 23/008/2011, 14 mars 2011 Vingt-quatre hommes arrêtés les 3 et 4 mars à la suite de mouvements de protestation ayant eu lieu à Al Qatif, en Arabie saoudite, ont été relâchés sans inculpation le 8 mars après qu’on les a forcés à s’engager par écrit à ne plus manifester. Ces hommes avaient été arrêtés à la suite de manifestations organisée à Al Qatif, dans la province de l’Est, pour protester contre le maintien en détention sans jugement de neuf hommes membres de la communauté chiite. L’incarcération de ces derniers est liée à un attentat en 1996 contre le complexe immobilier Khobar Towers à Al Khubar, qui avait provoqué la mort de 19 militaires américains et d’un Saoudien. Hussain al Yusef et Hussain al Alq, qui figurent parmi les 24 hommes arrêtés les 3 et 4 mars, avaient publié des articles sur le site internet chiite www.rasid.com, qui donne souvent des informations sur l’arrestation de membres de la communauté chiite et la discrimination dont ils sont victimes. Hussain al Alq avait déjà été arrêté à deux reprises auparavant : la première fois à la suite de l’attentat de 1996 à Al Khubar, auquel il était soupçonné d’avoir pris part, et la deuxième fois environ un an plus tard. Il avait été maintenu en détention pendant respectivement sept et cinq mois, sans inculpation ni jugement. Il y a environ un an, Hussain Al Alq a été convoqué dans un commissariat de police et détenu plusieurs heures après avoir écrit un article critique à l’égard d’un cheikh. Les 24 hommes ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse