Bonne nouvelle Iran, un militant étudiant iranien Iman Sedighi, libéré sous caution

Informations complémentaires sur l’AU 31/11, MDE 13/032/2011, 16 mars 2011 Le militant étudiant Iman Sedighi a été libéré sous caution le 10 mars 2011 après plus de deux semaines de détention. Il a été incarcéré dans trois centres différents, gérés soit par les pasdaran (gardiens de la révolution), soit par le ministère du Renseignement. Il a été torturé et maltraité. Il pourrait être inculpé et jugé par la suite. Iman Sedighi, qui a participé à la campagne présidentielle infructueuse de Mehdi Karroubi, a été arrêté à Babol (Iran) le 20 février 2011, à la suite d’une journée de manifestations et de grèves nationales, dispersées de force par des militaires et des agents des forces de sécurité en civil, qui ont utilisé du gaz lacrymogène. La répression des manifestations du 20 février a fait suite à l’arrestation d’un certain nombre de sympathisants de l’opposition avant, pendant et après celles qui avaient eu lieu le 14 février. Ces rassemblements de soutien à l’égard des peuples égyptien et tunisien avaient été organisés à l’instigation de Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karroubi, actuellement assignés à résidence ou détenus ailleurs (voir http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE13/023/2011/fr). Iman Sedighi a été incarcéré dans des centres de détention qui ne sont pas contrôlés par les autorités judiciaires et où les détenus sont particulièrement exposés à la torture et aux autres formes de mauvais traitements, généralement en vue de leur extorquer des « aveux » utilisés ensuite comme éléments de preuve dans le cadre de procès (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir