Bonne nouvelle Etats-Unis. Annulation de l’ exécution de Daniel Cook en Arizona

Information complémentaire sur AU 76/11 , AMR 51/026/2011 Le 4 avril, la Cour suprême des États-Unis a accordé un sursis à Daniel Cook, qui devait être exécuté le lendemain matin. Ce sursis est destiné à laisser davantage de temps à la Cour pour décider si elle peut se prononcer sur cette affaire. Les autorités de l’Arizona ont annulé l’exécution. Les avocats de Daniel Cook ont déposé une requête auprès de la Cour suprême des États-Unis pour qu’elle examine la question de sa représentation juridique lors de son premier procès et de ses procès en appel devant les juridictions de l’État. Lors de son procès pour meurtre en 1988, Daniel Cook s’était vu attribuer un avocat qui souffrait de troubles bipolaires et qui buvait beaucoup à cette époque. Quelques semaines avant son procès, Daniel Cook avait décidé de renoncer à son droit d’être assisté par un avocat, expliquant plus tard qu’il avait pensé que les deux seules options dont il disposait étaient soit de continuer avec un avocat qu’il estimait incompétent, soit de se défendre lui-même. Il a choisi la deuxième solution (l’avocat étant retenu comme « avocat consultant »). La requête déposée auprès de la Cour suprême des États-Unis affirmait que « du fait de l’inefficacité de son avocat en première instance et en appel, des circonstances atténuantes importantes n’ont jamais été étudiées ou prises en compte avant 2010 ». Elle attribuait ce retard au manque d’efficacité de l’avocat désigné pour représenter Daniel Cook lors des procédures qui se sont déroulées devant les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.