Bonne nouvelle un bengladais, Manik, libéré

Informations complémentaires sur l’AU 73/11, ASA 13/004/2011, 6 mai 2011 Manik, 20 ans, a été relâché le 29 mars 2011. Il était détenu sans inculpation au Bangladesh depuis le 8 mars. L’Action urgente du 15 mars a peut-être contribué à faire pression sur les autorités bangladaises pour libérer cet homme. Le 7 février, le Bataillon d’action rapide (RAB) a arrêté Manik et son frère Shahid, âgé de 25 ans. Le premier a été relâché le jour-même mais Shahid a été maintenu en détention. La police a plus tard affirmé que ce dernier était un criminel et qu’il avait été tué au cours d’une « fusillade » avec le RAB. La famille des deux jeunes hommes réfute cette déclaration et affirme que Shahid était en détention policière au moment où il a été abattu. Le RAB a averti la famille de Manik et Shahid qu’elle devait se taire à propos de cet épisode. Probablement arrêté le 8 mars par la police pour que ses proches fassent ce qu’on leur demandait, Manik aurait été frappé au moment de son interpellation. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la première mise à jour de l’AU 73/11. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA13/002/2011/fr Informations complémentaires sur l’AU 73/11, ASA 13/004/2011, 6 mai (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse