Bonne nouvelle Action urgente (bonnes nouvelles) Iran. Libération d’une militante des droits humains

Informations complémentaires sur l’AU 196/11, MDE 13/067/2011, 12 juillet 2011 Aucune action complémentaire n’est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Mansoureh Behkish, militante iranienne en faveur des droits humains, a été libérée sous caution le 9 juillet 2011. Elle fait partie du groupe Mères en deuil, qui lutte contre les atteintes aux droits humains telles que les homicides illégaux, les arrestations arbitraires, la torture et les disparitions forcées. Mansoureh Behkish a été libérée sous caution le 9 juillet. Le 7 juillet, son mari et sa mère avaient reçu l’autorisation de lui rendre visite à la prison d’Evin, à Téhéran. La visite s’était déroulée dans une « cabine » : Mansoureh Behkish était séparée de ses visiteurs par une vitre. Mansoureh Behkish avait été arrêtée dans une rue de Téhéran le 12 juin. Elle était détenue dans la section 209 de la prison d’Evin, qui semble dépendre du ministère du Renseignement. Mansoureh Behkish a été arrêtée à deux reprises avec d’autres membres du groupe Mères en deuil, lors de leurs réunions hebdomadaires au parc Laleh, à Téhéran. Elle a été arrêtée une première fois le 5 décembre 2009, et une deuxième fois en même temps que 32 autres femmes du groupe le 9 janvier 2010. Le 17 mars 2010, les autorités l’ont empêchée d’aller en Italie pour rendre visite à ses enfants et ont confisqué son passeport. Elle n’a toujours pas le droit de voyager à l’étranger. Le groupe Mères en deuil est principalement composé de femmes dont les enfants ont été victimes d’homicide (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.