Bonne nouvelle Egypte. Des manifestants égyptiens libérés

Informations complémentaires sur l’AU 236/11, MDE 12/044/2011, 5 août 2011 Quelque 111 manifestants ayant participé à un sit-in sur la place Tahrir, au Caire, ont été libérés le 4 août 2011 après avoir passé trois jours en détention aux mains de l’armée. Seize autres manifestants ont également été libérés la veille. Ces manifestants ont été arrêtés le 1er août lorsque des militaires et des membres des Forces centrales de sécurité ont dispersé par la force un sit-in (manifestation assise) sur la place Tahrir au Caire, la capitale égyptienne. Ils ont ensuite été transférés dans des camps de l’armée et certains ont déclaré avoir été battus et soumis à d’autres mauvais traitements. Ils continuent de faire l’objet de poursuites pour agression de policiers et de militaires, mais ils seront jugés par un tribunal civil. Les Forces centrales de sécurité sont une unité antiémeute de la police égyptienne. Leur rôle est de maintenir l’ordre public. Elles sont placées sous l’autorité du ministère de l’Intérieur et comptent plus de 300 000 membres. Dans des documents publiés précédemment au sujet de l’Égypte, Amnesty International a relevé que cette unité avait participé à des expulsions forcées et aidé l’ancien Service de renseignement de la sûreté de l’État (SSI) à procéder à des arrestations et à maîtriser et réprimer des manifestations. Le sit-in de la place Tahrir avait commencé le 8 juillet. Les participants demandaient que les autorités égyptiennes accélèrent le procès de l’ancien président Hosni Moubarak et d’autres personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.