Bonne nouvelle Inde. Un militant écologiste, Ramesh Agrawal, est libéré de prison

Informations complémentaires sur l’AU 165/11, ASA 20/041/2011, 15 août 2011 Ramesh Agrawal, un des deux défenseurs des droits humains et militants écologistes ayant passé deux mois en prison dans l’État du Chhattisgarh, a été libéré sous caution dans la nuit du 12 août. Il avait été arrêté le 28 mai, en même temps que Harihar Patel, sur la base d’accusations mensongères. La remise en liberté de Ramesh Agrawal, qui travaille pour Jan Chetna, une organisation de protection de l’environnement, est survenue après que la Cour suprême indienne a prononcé son verdict dans cette affaire. Harihar Patel, qui pratique la médecine indigène, et lui avaient été interpellés à Raigarh. Ces deux hommes militaient activement contre la pollution provoquée par certaines grandes industries et contre les effets potentiellement néfastes sur l’environnement de plusieurs projets industriels dans l’État du Chhattisgarh ; ils ont exprimé leurs préoccupations lors des consultations réglementaires organisées par les autorités. Après son arrestation, Ramesh Agrawal, souffrant d’hypertension, a été transféré dans un hôpital où on l’a enchaîné à son lit. Trois jours plus tard, la police a enlevé ses chaînes, à la suite de protestations dénonçant la manière cruelle, inhumaine et dégradante dont cet homme était traité. Harihar Patel a été libéré sous caution le 28 juillet. Les deux militants jouent un rôle de premier plan dans les initiatives visant à ce que les informations sur les projets industriels, qui touchent les communautés adivasis (indigènes), (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.