Bonne nouvelle Argentine. Un tribunal statue en faveur de familles indigènes

Informations complémentaires sur l’AU 163/11, AMR 13/003/2011, 19 août 2011 Merci à tous pour votre participation. Aucune action complémentaire n’est requise. Un tribunal argentin a ordonné la suspension de toute tentative d’expulsion des membres de la communauté indigène de Quiles, à Colalao del Valle. Cette décision protège quatre familles indigènes qui risquaient sous peu d’être expulsées de force de chez elles, dans la province de Tucumán, dans le nord de l’Argentine. Le 5 août 2011, un tribunal civil et commercial provincial a statué que toute tentative d’expulsion des membres de la communauté indigène de Quilmes, à Colalao del Valle, devait cesser tant que les procédures visant à déterminer à qui appartiennent les lieux qu’ils habitent n’auront pas été menées à leur terme. Environ 30 personnes, dont 10 mineurs, vivent actuellement sur quatre hectares de terres dont la propriété est revendiquée à la fois par la communauté et par une entreprise. Le tribunal a appuyé sa décision sur la loi argentine 26 160, qui établit une interdiction générale d’expulser des communautés indigènes du 23 novembre 2006 au 23 novembre 2013 pendant qu’une enquête à l’échelle nationale est menée pour délimiter les territoires indigènes. C’est la première fois que cette loi est invoquée par un tribunal se prononçant dans le cas de cette communauté. Ces personnes vivent sous la menace permanente d’une expulsion forcée imminente depuis qu’un juge a rejeté, le 30 mai, la requête déposée par la communauté pour empêcher la mise en application (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.