Bonne nouvelle Emirats Arabes Unis. Annulation de la condamnation à mort de migrants indiens

Informations complémentaires sur l’AU 91/10, MDE 25/004/2010, 13 septembre 2011 Dix-sept travailleurs migrants indiens qui avaient été condamnés à mort en mars 2010 pour le meurtre d’un ressortissant pakistanais aux Émirats arabes unis ont vu leur peine annulée en appel. Ils devraient être renvoyés en Inde au cours des prochaines semaines. Le 12 septembre, la Cour d’appel de l’émirat de Sharjah a annulé la condamnation à mort de 17 Indiens accusés du meurtre d’un Pakistanais et ramené leur peine à deux ans d’emprisonnement assortis du paiement de la diya (prix du sang). Ces 17 hommes ont passé plus de deux ans en prison depuis leur arrestation en 2009. Leur avocat a indiqué à Amnesty International le 13 septembre qu’ils resteraient emprisonnés jusqu’à leur renvoi en Inde, qui devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines. L’annulation de leur condamnation à mort fait suite, semble-t-il, à la décision de la famille de la victime, qui aurait renoncé à requérir la peine capitale après avoir accepté le versement d’une diya d’environ 3,4 millions de dirhams des Émirats arabes unis (environ 670 380 euros). À l’issue d’une médiation par des membres de la communauté indienne locale des Émirats arabes unis, un représentant de la famille de la victime a perçu cette somme lors d’une audience le 27 juillet et signé les papiers leur octroyant une grâce. Le jugement rendu en appel a été annoncé le 12 septembre. Ces 17 hommes ont été arrêtés en 2009, puis condamnés à mort en mars 2010 pour le meurtre d’un autre homme. À (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse