Bonne nouvelle Roumanie. Une expulsion de Roms suspendue.

Informations complémentaires sur l’AU 259/11, EUR 39/009/2011, 19 septembre 2011 À la suite de manifestations organisées par des organisations de défense des droits humains et des ambassades étrangères, l’expulsion forcée de Roms à Baia Mare, en Roumanie, prévue pour le 5 septembre, semble avoir été suspendue. Le 23 août, le maire de Baia Mare, dans le nord-ouest de la Roumanie, a annoncé qu’il projetait d’expulser de quatre quartiers de la ville des « centaines » de Roms et d’autres personnes socialement défavorisées n’ayant pas de papiers d’identité enregistrés à Baia Mare, et de les renvoyer dans leurs villes d’origine. Les médias locaux ont informé que l’éviction commencerait le 5 septembre. Cette déclaration a suscité la réaction d’Amnesty International et des ONG Romani CRISS, basée à Bucarest, et ?anse Egale, basée à Zalau ; des milliers de militants d’Amnesty International se sont ainsi mobilisés à travers le monde, appelant les autorités locales et le gouvernement roumain à ne pas procéder à cette expulsion forcée. L’ambassade des États-Unis à Bucarest a également réagi de façon virulente en déclarant le 31 août : « Nous faisons écho au sentiment exprimé par Amnesty International et d’autres organisations qui ont affirmé que cette éviction et ces démolitions ne devaient pas avoir lieu. L’ambassadeur Gitenstein espère que le maire C ?t ?lin Chereche ? œuvrera pour trouver des moyens d’améliorer les conditions de logement pour tous à Baia Mare, tout en respectant les droits de chacun. » L’ambassadeur des États-Unis se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.