Bonne nouvelle Iran. Libération d’un étudiant prisonnier d’opinion

Informations complémentaires sur l’AU 62/10, MDE 13/084/2011, 26 septembre 2011 Aucune action complémentaire n’est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Le prisonnier d’opinion Milad Asadi a été libéré le 27 août 2011 de la prison d’Evin, à Téhéran, où il purgeait une peine de sept ans d’emprisonnement. Sa remise en liberté est intervenue après que le Guide suprême lui a accordé la grâce. Milad Asadi, âgé d’environ 24 ans, était un étudiant en génie électrique à l’université de Khajeh Nasir au moment de son arrestation, le 1er décembre 2009. Il était aussi un des dirigeants du Bureau pour le renforcement de l’unité, une organisation étudiante nationale qui a joué un rôle important pour demander des réformes politiques et la fin des atteintes aux droits humains ces dernières années. Il a été arrêté peu de temps avant les manifestations antigouvernementales de grande ampleur qui se sont déroulées sur les campus universitaires le 7 décembre 2009, à l’occasion de la Journée nationale des étudiants en Iran, qui marque l’anniversaire de la mort de trois étudiants, tués par la police en 1953. Milad Asadi a été maintenu en isolement pendant des semaines dans une petite cellule de deux mètres carrés. Il a été condamné à sept ans de prison en mai 2010 par la 28e chambre du Tribunal révolutionnaire, pour avoir notamment « insulté les dirigeants iraniens » et « porté atteinte à la sécurité nationale ». Milad Asadi a été libéré de prison le 27 août dernier, en même temps qu’une centaine de prisonniers graciés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.