Bonne nouvelle Koweït. Un militant en ligne Nasser Abul, condamné pour des publications sur twitter

Informations complémentaires sur l’AU 184/11, MDE 17/004/2011, 28 septembre 2011 Le militant en ligne Nasser Abul a été condamné à trois mois d’emprisonnement pour avoir publié des remarques désobligeantes concernant les sunnites sur son compte Twitter. Ayant déjà passé trois mois en détention, il a été libéré le 27 septembre. Il était accusé d’avoir insulté les familles royales bahreïnite et saoudienne, mais il a été acquitté. Nasser Abul, 26 ans, était inculpé d’atteintes « à la sûreté nationale » et « aux intérêts du pays », ainsi que d’avoir « rompu les relations politiques avec des pays frères », en raison de messages publiés sur son compte Twitter, le site de microblogs. Il a été arrêté le 7 juin après avoir été convoqué pour interrogatoire par les services de la sûreté de l’État. Il a été déféré le 12 juin devant le parquet général. Il ne lui a pas été permis d’être accompagné de son avocat et sa famille n’a pas eu le droit d’assister à l’audience. Deux jours plus tard, des agents de sécurité ont ramené Nasser Abul au domicile de sa famille, qu’ils ont fouillé avant de confisquer son ordinateur et son téléphone. Celui-ci a affirmé à sa mère qu’il avait été agressé, insulté et menacé par les agents de sécurité pendant les deux premiers jours de sa détention, et qu’il avait été placé dans une cellule continuellement éclairée. Nasser Abul a été déféré plusieurs fois devant un tribunal pénal qui a ordonné le prolongement de sa détention à plusieurs reprises. Pendant son procès, il a nié les charges pesant sur lui, affirmant que son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.