Bonne nouvelle Etats-unis. Un gouverneur impose un moratoire sur les exécutions (Oregon)

Informations complémentaires sur l’AU 308/11, AMR 51/096/2011, 23 novembre 2011 Le gouverneur de l’Oregon a interrompu une exécution imminente, qui aurait été la première dans cet État américain depuis 1997 et seulement la troisième depuis 1962, et déclaré qu’il ne permettrait plus aucune mise à mort durant son mandat. Le 22 novembre, le gouverneur John Kitzhaber a annoncé l’accord d’un sursis dans l’affaire de Gary Haugen, un homme de 49 ans qui avait renoncé à ses voies de recours et dont l’exécution était prévue pour le 6 décembre. La veille, la Cour suprême de l’Oregon avait voté à quatre contre trois en faveur de la mise à mort, rejetant à une faible majorité une pétition lui demandant d’ordonner une nouvelle audience destinée à évaluer les capacités mentales de Gary Haugen. L’Oregon a procédé à deux mises à mort depuis la reprise des exécutions judiciaires aux États-Unis en 1977 : la première en 1996 et la deuxième l’année suivante. Dans les deux cas, les prisonniers avaient choisi de ne pas faire appel de leur condamnation et ont été mis à mort pendant le premier mandat du gouverneur John Kitzhaber. Ce dernier a déclaré avoir autorisé ces deux exécutions « malgré [son] opposition à la peine de mort ». Il a ajouté qu’à cette époque, il avait été « déchiré entre [ses] convictions concernant la moralité de la peine capitale et le fait d’avoir juré de faire respecter la Constitution de l’Oregon ». À l’heure actuelle, « [il] ne pense pas que ces exécutions nous aient permis d’être plus en sécurité ; elles n’ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.