Bonne nouvelle Etats-unis. Un gouverneur impose un moratoire sur les exécutions (Oregon)

Informations complémentaires sur l’AU 308/11, AMR 51/096/2011, 23 novembre 2011 Le gouverneur de l’Oregon a interrompu une exécution imminente, qui aurait été la première dans cet État américain depuis 1997 et seulement la troisième depuis 1962, et déclaré qu’il ne permettrait plus aucune mise à mort durant son mandat. Le 22 novembre, le gouverneur John Kitzhaber a annoncé l’accord d’un sursis dans l’affaire de Gary Haugen, un homme de 49 ans qui avait renoncé à ses voies de recours et dont l’exécution était prévue pour le 6 décembre. La veille, la Cour suprême de l’Oregon avait voté à quatre contre trois en faveur de la mise à mort, rejetant à une faible majorité une pétition lui demandant d’ordonner une nouvelle audience destinée à évaluer les capacités mentales de Gary Haugen. L’Oregon a procédé à deux mises à mort depuis la reprise des exécutions judiciaires aux États-Unis en 1977 : la première en 1996 et la deuxième l’année suivante. Dans les deux cas, les prisonniers avaient choisi de ne pas faire appel de leur condamnation et ont été mis à mort pendant le premier mandat du gouverneur John Kitzhaber. Ce dernier a déclaré avoir autorisé ces deux exécutions « malgré [son] opposition à la peine de mort ». Il a ajouté qu’à cette époque, il avait été « déchiré entre [ses] convictions concernant la moralité de la peine capitale et le fait d’avoir juré de faire respecter la Constitution de l’Oregon ». À l’heure actuelle, « [il] ne pense pas que ces exécutions nous aient permis d’être plus en sécurité ; elles n’ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !