Bonne nouvelle Zimbabwe. Des militants libérés sous caution.

Informations complémentaires sur l’AU 353/11, AFR 46/002/2012, 31 janvier 2012 Trois militants zimbabwéens, membres du Projet de surveillance des médias pour le Zimbabwe (MMPZ), ont été libérés sous caution. Ils avaient été arrêtés en décembre 2011. Deux chefs d’inculpation pesant sur eux ont été rejetés mais ils demeurent accusés d’avoir « sapé l’autorité du président Robert Mugabe ou [de l’avoir] insulté ». Amnesty International pense que ces personnes ont été arrêtées uniquement en raison de leur action légitime en faveur de la liberté d’expression et d’une réforme des médias au Zimbabwe. Fadzai December et Molly Chimhanda travaillent toutes deux au service d’assistance judiciaire de MMPZ tandis que Gilbert Mabusa est le président du comité du Forum du droit à l’information publique de l’organisation pour Gwanda, dans la province du Matabeleland-Sud. Ces trois individus ont été convoqués le 5 décembre 2011 au poste de police de Gwanda pour être interrogés au sujet d’un atelier d’éducation civique portant sur le droit à l’information publique, qu’ils avaient organisé le 24 novembre à Gwanda. À leur arrivée au poste, ils ont été accusés d’avoir « participé à un rassemblement sans en demander l’autorisation aux autorités compétentes » et « distribué des documents susceptibles de troubler l’ordre public ». Lorsqu’ils ont été déférés devant un tribunal le 9 décembre dernier, le juge leur a accordé la liberté, moyennent une caution équivalant à 38 euros, sans qu’ils aient à se présenter régulièrement au poste de police. Malgré cela, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.