Bonne nouvelle Israel : Hana Shalabi, une femme en détention administrative, transférée à Gaza

Informations complémentaires sur l’AU 71/12, MDE 15/017/2012, 3 avril 2012 La Palestinienne Hana Shalabi a mis un terme à sa grève de la faim le 28 mars dernier. Elle a été envoyée dans la bande de Gaza, ce qui peut équivaloir à un transfert ou à un éloignement du territoire forcé. Cette femme a mené sa grève pendant 43 jours pour protester contre sa détention sans inculpation ni jugement. Le 1er avril, Hana Shalabi a été libérée de l’hôpital de la prison de Ramleh et transférée vers l’hôpital d’Al Shifa, dans la ville de Gaza. Elle a pu voir sa famille pour la première fois depuis son arrestation, le 16 février dernier, au point de passage d’Erez, entre Israël et la bande de Gaza. Sa libération et son transfert dans cette région surviennent après la conclusion d’un marché entre les autorités israéliennes et l’avocat représentant la Société des prisonniers palestiniens. Selon les médias, en vertu de cet accord, si Hana Shalabi cessait sa grève de la faim, elle serait transférée dans la bande de Gaza où elle resterait pendant trois ans avant d’être autorisée à rentrer chez elle, en Cisjordanie. Alors qu’elle était détenue à l’hôpital de la prison de Ramleh, cette femme a transmis un message par l’intermédiaire de l’avocat de la Société des prisonniers palestiniens, qui a plus tard été publié dans la presse, dans lequel elle demandait aux gens de respecter sa décision d’aller dans la bande de Gaza. Elle disait également qu’elle avait fait son choix librement et qu’elle serait chez elle à Gaza. Elle expliquait qu’elle n’y (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir