Bonne nouvelle Colombie. Des défenseurs des droits humains menacés de mort

AU 190/12, AMR 23/024/2012, 6 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 17 AOÛT 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Treize défenseurs des droits humains et politiciens colombiens ont été déclarés « cibles militaires » par un groupe paramilitaire qui leur a dit qu’ils seraient tués. Le 3 juillet 2012, l’Armée contre la restitution de terres, une organisation paramilitaire, a envoyé un courriel dans lequel elle citait 13 personnes, dont des défenseurs des droits humains et des politiciens, qu’elle qualifiait de « cibles militaires ». Le message comprenait aussi des photos de ces 13 personnes. On pouvait lire : « Treize guérilleros déguisés en défenseurs des droits humains, 13 cibles militaires. Notre armée a reçu l’instruction de tuer ces bâtards qui veulent prendre les terres de citoyens aisés pour les donner à des guérilleros comme eux. Vous êtes prévenus maintenant qu’on vous a identifiés, que vous bénéficiez d’un programme [de protection] ou non. » Bon nombre de ceux cités dans ce message travaillent dans des endroits où des personnes ont intenté une action en justice pour récupérer leur terres, en vertu de la Loi sur les victimes et la restitution des terres, promulguée au début de l’année. Le 18 juillet prochain, une audience publique portant sur la politique de restitution des terres aura lieu au Congrès. Les dirigeants de plusieurs groupes militant dans ce domaine à travers le pays prévoient d’y participer. Plusieurs de ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse